AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 In Gods We Trust : Fille de la poussière

AuteurMessage
Narsis
Replayeur
avatar


Mer 15 Fév - 22:40

- Chapitre I : La débâcle des Hautes-Terres -

-Première Partie -


Camp d'Assaut Humain, Dent brisée - Nord

La Baronne Nordraco faisait les cents pas, a l'intérieur de son poste de commandement principal. Ce n'étais qu'une structure montée a la hâte, suite a la prise du Camp Centaure de "Dent Brisée". Le campements étais composé de trois structure de la sortes, ce Poste de Commandement, les Quartiers de la Noble et de ses hommes, et enfin, le troisième emplacement étais réservés aux miliciens, mercenaires et conscrits.
Elle avait eu en charge, de se placer ici, entre deux autres positions de Banneret de la Reine.
Le Baron Melgryan étais plus a l'Est, faisant front avec le Camp Centaure de "Roche du Tonnerre". Et le Vicomte Kennigsberg, Seigneur-Régent des Hinterlands, et Suzerain des deux autres nobles, faisait front avec la Zone Contestée du "Coude du Trébuchet", ou "Trebusha", comme disait les centaures.

La Baronne attendais l'arrivée de son homologue et de son suzerain, la situation évoluais très rapidement dans les Hinterlands dernièrement, et les trois nobles faisait régulièrement le point sur la situation tactique.
Ils faisaient leurs entretiens a l'Avant-Poste de la Baronne, car il étais a mi-chemin pour le Baron et le Vicomte, et vu qu'elle s'occupais des lignes de ravitaillements et de l'intendance, il étais également moins sous les tir incessant des pièces de siège centaure. De plus, la Baronne Nordraco avais prévu un ensemble de carte stratégique détaillée et pratique d'utilisation.

Le Baron Melgryan fut le premier a arriver, accompagné de ses fidèles archers, réputés pour être redoutable en embuscade. Il entra rapidement dans le poste de commandement, pour se mettre a couvert. Quelques minutes après, c'est le Vicomte qui entra dans le poste de commandement, rejoignant la Baronne a la table stratégique, accompagné du Baron.

Le Vicomte Kennigsberg, un grand homme, âgé de la cinquantaine et réputé grand combattant, s'approcha de la table stratégique en prenant la parole de sa voix grave et assurée.
- "Baronne Nordraco. Baron Melgryan." fit t'il d'un air sérieux en guise de salut.
Les deux autres nobles s'inclinèrent.
- "Seigneur." répondirent les deux vassaux.
Le Suzerain ne tourna pas autour du pot.
- "Baron Melgryan, au rapport."
Le Baron prit alors la parole en imageant ses propos grace a la carte stratégique, parsemée de petite figurine en bois, et de dague de stratège plantée a même la table.
- "L'opération Eau-Trouble est un échec, Mon Seigneur, le commando humano-quaggan n'as pas réussi a percer les fortifications comme prévu. Ils ont dut se replier a Gardenuit, non sans pertes.. "
Le Baron déposais un bulletin de rapport, expliquant les pertes, en terme de combattant, de matériels et de ressources. Le Vicomte grimaçais en lisant le bulletin.
- "Maudit soit t'ils.. Inutile de réitérer ce type de stratégie avant un moment."
Le Vicomte modifiais les détails sur la carte stratégique.
- "Baronne Nordraco. Au rapport."
La jeune Baronne prenais alors la parole, prenant autant de pincettes que son homologue pour rendre ses compte au Vicomte.
- "Nos voix de ravitaillements sont de plus en plus précaires, Mon Seigneur, sans escorte de mes hommes, les cargaisons n'arriveraient jamais.. Ca rend chaque ravitaillement très coûteux, tant en terme de moyen humains et technique, que de temps.."
La Baronne déposais également un bulletin sur la table, détaillant les problèmes de ravitaillements. Le Vicomte lisais le rapport détaillé, perplexe, avant d'ajouter.
- " Et les munitions de siège alchimique ?"
La Baronne répondais d'un air désolée.
- "Elles mettent du temps a arriver.. Seigneur. Le feu Grégeois est difficile a fabriquer dans de telle quantités. Elles devraient arriver a Arcalia ses jours-ci, mais au vu des risques, je vais devoir les faire escortée par suffisamment d'homme. Sans compter les conditions hivernales, qui vont rendre le transport périlleux."

Le Vicomte modifiais encore la carte stratégique, grimaçant et secouant la tête de dépit. La Baronne lui montrais les détails de la commande de Feu Alchimique, ce qui le faisait tout autant grimacer.
- "Personnellement, mes hommes tiennent la ligne, mais avancer sur Trébusha serai un mouroir.. Si les actions sur Roche du Tonnerre n'aboutissent pas non plus, et que le ravitaillement de notre position actuelle est difficile.. On va être obligé de se replier. Du moins le temps que les conditions de combat soient plus en notre faveurs, et que nos alliés au Sud retrouvent des forces."
Le Baron et la Baronne acquiesçaient, prenant un air désolé, tout en écoutant les directives du Suzerain.
- "Nous allons donc nous replier sur Wynchona. C'est notre option la plus sûre et la plus raisonnable pour pouvoir revenir dans les combats a l'avenir. Qu'en pensez-vous ?"
Le Baron Melgryan prit la parole :
- "Wynchona est plus difficile d’accès aux Centaures, et la Foret est idéale pour mes archers embusqués. Nous devrions pouvoir mener de bonnes opérations sur le territoire, et profiter d'un terrain favorable."
La Baronne Nordraco embraya après son confrère :
- "Le ravitaillement venant d'Arcalia et du Plateau Séraphin sera des plus efficace et facile a mettre en oeuvre. Et si le Baron Melgryan sécurise les abords des Bois de Wynchona, nous pourront même permettre au ravitaillement de passer vers Gardenuit. Les voix de ravitaillements seraient diverses, et très difficiles a couper."

Le Vicomte prit un temps de réflexion avant d'hocher la tête.
- "Bien. Alors, préparez vos hommes a la retraite vers Wynchona. Nous nous déplaceront en colonne. Baronne Nordraco, vous ouvrirez la marche avec vos unités de front, suivie des milices du génie. Faites surveiller les flancs lors du déplacements par vos éclaireuses. Baron Melgryan, vous suivrez avec vos unités de front, et vos archers prépareront les leurres pour éviter les Centaures de localiser notre destination. Quand a moi et le gros de nos troupes, je clôturerai la marche pour pouvoir défendre la colonne si un contingent Centaures nous suis.
J'envois un messager au Capitaine Séraphin de Wynchona, pour l'informer de notre retraite."
Le Baron Melgryan et la Baronne Nordraco validèrent immédiatement les ordres de leurs suzerain.
- "A vos ordres, Seigneur-Régent."

Les trois nobles se séparèrent ensuite pour mettre a execution le retrait de leurs forces. Ce genre d'actions étaient monnaie courante dans le conflits des Hinterlands Harathis, tant coté Humain, que coté Centaures. Les soldats des maisons nobles, accompagnés de miliciens civils et de mercenaire, préparèrent donc le redéploiement des forces vers le village fortifié humain, aux abords de la grande Foret de Wynchona.


Dernière édition par Narsis le Jeu 16 Fév - 17:14, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Narsis
Replayeur
avatar


Jeu 16 Fév - 17:14

- Chapitre I : La débâcle des Hautes-Terres -


- Seconde Partie -



Abords de la Foret de Wynchona - Nord-Est

La colonne avançais doucement a travers les Hinterlands, deux raisons a cela, d'abord les armes de siège tirée par des bêtes de somme fatiguée, et ensuite, les conditions climatiques. En effet, les première fontes de neige dans la région avaient transformée le sol en une boue glissante et pénible. Les soldats avançaient difficilement sous les bannières de Kryte et des maisons nobles.
Le contingent humain longeais l'épaisse foret de Wynchona, sur un chemin qui parcourait l'orée du bois.

A quelques centaines de mètres de la, les deux éclaireuses de la Baronne Nordraco surveillais les bois, pour sécuriser la retraite des troupes. Sur les dix gardes de Mélina, elles étaient les deux seule éclaireuses, réputée pour être de grandes militaires et médaillé tout autant que leurs confrères masculins. L'éclaireuse Elliot et le Sergent Manny s'étais rejoins dans les bois pour se partager les informations.
Le Sergent Manny étais une femme grande et élancée, elle maniais les doubles glaives comme personne. Ses cheveux châtains et sa crête ne se voyais pas sous son casque. Elliot étais plus petite, mais bien meilleure archère et pisteuse, ses cheveux blonds et court lui avaient value toute les blagues possible et inimaginable sur les blondes.
- "Bien, la colonne se traîne.. Mais on est plus qu'a un ou deux lieu du village fortifié." Fit Manny a sa consœur. "Je vais aller sur l’effleurement Nord-Ouest, plus en avant. J'aurais une meilleure vision"
- "D'accord Manny. Moi je vais aller voir la travée vers le Sud." Répondais Elliot en désignant la position.
- " Quoi ?? Mais qu'est-ce que tu veut aller foutre la bas ? Les hommes du Baron Melgryan s'en occupe, non ?" disait Manny, perplexe.
- "De leurs positions, ils verront la travée qu'au dernier moment. Autant qu'on s'en occupe, ca coûte rien. Et qui plus es, regarde.. " Elliot désignais le cadavre d'un marmox, mort depuis un certain temps, couché sur le flanc a quelques dizaines de mètres.
- "Hmmm.." faisait Manny perplexe "Tu as raison.. Il faudrait ouvrir une enquête.." fit t'elle avec un ton d'humour complice.
Elliot pouffais de rire.
- " T'es con !" Elliot redevint un peu plus sérieuse ensuite. "C'est pas normal qu'aucun prédateur ou charognard ne soit en train de faire un festin. Pas un Warg, Pas un vautours.. Je vais aller voir la travée Sud, au cas ou."
Manny acquiesçais, reprenant son sérieux malgré son léger sourire.
- "Bien, comme tu le sent. Mais traîne pas tes miches trop en arrière.. Les ordres, c'est surveillez les flancs, pas faire une balade en foret, non plus.." Fit t'elle avec humour
Elliot riais un peu avant d'ajouter :
- "A vos ordres ! Her Guénéral Manny !!" Puis après un sourire, les deux éclaireuses se séparaient.
- "Ouvre l’œil, et bon courage." fit l'une. "Reste discrète et a couvert, a plus tard." fit l'autre.

Pendant ce temps, le Capitaine Kenneth et les sept autres gardes de la Dame Protectrice avançaient avec la colonne en direction du village. Le Capitaine Kenneth étais monté sur un mouflon de combat, tout comme la Baronne Nordraco a ses cotés. Cette dernière étais emmitouflée dans une épaisse cape, dans son harnois krytiens traditionnel.
A leurs cotés, sur un chariot de ravitaillement, la dernière recrue de la Dame étais assis. Il ne marchais pas comme les autres soldats, car s'étais un Norn gigantesque dans une armure lourde, et maniant une masse a deux mains a ailettes. Jarl Johanssen étais appelé "Le Garde Johnson" par ses nouveaux frères d'armes avec humour, ils avaient transformé son nom Norn en nom Ascalonien et s'amusais a faire croire aux gens qu'ils croisaient, que s'étais un vrai Humain.
Deux autres gardes de la Dame étais assis sur des chariots, le garde Christian et le garde Jefferson. Ils étaient tout deux les "soldats du génie" du groupe, ils avaient moins de matériels de combat, mais portais les outils divers, le ravitaillement du groupe et quelques explosifs.
Les quatres derniers soldats de la Baronne Nordraco, s'étais Clarks, Bridges, Brigston et Stuart. On pouvait croire qu'il s'agissait de simple soldats, mais a l'instar de leurs frères d'armes, s'étais tous des guerrier accomplis et plusieurs fois décorés pour des faits d'armes, lorsqu'ils appartenaient tous a la 151éme Compagnie de l'Avant-Garde d'Ebon.

Un archer monté du Baron Melgryan arriva alors a tout allure a hauteur du Capitaine Kenneth et de la Baronne Nordraco.
- "Noble Dame ! Noble Dame ! Mon Seigneur m'envois vous dire qu'un contingent Centaure est a notre poursuite ! Ils sont encore a plusieurs lieux d’ici, mais ils foncent a toute allure. Le Vicomte Kennigsberg et ses hommes vont s'interposer.. Nous ignorons comment ils ont pu connaitre notre position, les leurres n'ont pas dut fonctionner.."
La Baronne acquiesçais au messager, regardant perplexe le Capitaine.
- "Bien Messager. Vous pouvez disposer.."
Le Capitaine Kenneth grimaçais a cette information et s'exclama vers le groupe les entourant, et vers les miliciens qui suivaient :
- "Allez Fissa ! On accélère le pas !!"
Les gardes semblaient un peu surprit, mais s’exécutèrent en accélérant la marche. Un des leaders Miliciens qui suivaient, interpella le Capitaine Kenneth.
- "Capitaine Kenneth ! On risque pas grand chose.. non ? On est a peine a un lieu du Village.."
Le Capitaine Kenneth répondais d'un air grave.
- "Justement, c'est pas normal. C'est stratégiquement très mal pensé, et les Centaures ne feraient pas ce genre d'erreur tactique. Quelques chose cloche.. Magnez vous tous !"
Le Capitaine faisait signe a la colonne d’accélérer au maximum la cadence. Il regardais tout autour, il le sentais vraiment mal. L'action de ses Centaures a leurs trousses, étais complètement stupide, et il savais que les Centaures étais tout, sauf stupide.

Le Sergent Manny voyais de sa position, la colonne presser le pas, elle comprit vite que les choses n'allaient pas. Elle voyais également a bonne distance, le village fortifié de Wynchona, ou tout semblais normal. Ses yeux glissèrent vers les Bois épais, scrutant les ombres des sous-bois, quand soudain, elle aperçue Elliot apparaître sur une butte, lointaine et en surplomb. Elliot semblais agitée et hurla dans la foret :
- "EEMMBUSSCAAAADEEEE !!!!!!!!!!!!!!!"
Puis une salve de balles et de flèches transpercèrent le corps de l'éclaireuse, qui avait compromis sa discrétion pour hurler sa mise en garde a la colonne. Des cris de hargne éclatèrent dans les Bois, tandis que le corps sans vie d'Elliot s’effondra au sol sur la butte. C'est alors qu'une multitude de bandits apparurent de toutes part, tirant des salves de balles, ou de flèches, vers la colonne. Plusieurs canons dissimulés a bonne distance, firent cracher leurs boulet sur les Loyalistes du Royaumes, faisant de nombreuses victimes dans les rangs des miliciens et du Baron Melgryan.
Un bandit vint achever Elliot, gisant sur le sol, sans plus de cérémonie avant de foncer avec les autres vers la colonne des Bannerets.

S'étais la Maître-Éclaireuse Sarah Elliot, ce jour la, en voyant le reflet lointain d'un fusil a lunette, elle se sacrifia pour avertir toute une colonne du danger.

Le Chaos envahis les environs, les éclats de projectiles et l'odeur de poudre émanais des Bois dans une multitude de claquements sec. Les montures s'agitais et se cambrais, les miliciens s'éparpillais ou se couvrais avec ce qu'il pouvaient. La moindre souche d'arbre, le moindre rocher, étais alors le seul égide de fortune a disposition.
Jamais il n'y avait eu d'assaut coordonnés entre Bandits et Centaures, dans les Hinterlands. Mais ce jour la, leurs forces semblaient parfaitement préparées et parfaitement coordonnées. Alors que les rangs des miliciens et du Baron Melgryan se fessaient décimés par l'embuscade Bandits, le Vicomte et ses hommes venaient de se faire rattraper par un contingent colossal de Centaures, une vraie armada. Le bruit du sol tremblant sous les sabots étais assourdissant, le nuage de poussière qui précédais les Centaures devait se voir depuis Gendarran..
A peine plus épargnée que les autres, les rangs de la Baronne Nordraco étais brisés par l'embuscade. Le mouflon de la Noble la désarçonna de panique, celui du Capitaine Kenneth prit une balle dans le cou, puis une flèche dans la cuisse en s’effondrant en beuglant.
A peine la Noble et son Capitaine eut le temps de se reprendre, que le ciel s'assombrit sous une volée de flèches venant des Bois..
Les gardes Clarks et Brigston, ainsi que le Capitaine Kenneth, levèrent leur bouclier en formation autour de la noble, en un mur protecteur. Les pointes de flèches acérées transpercèrent les boucliers a certains endroit, heureusement sans faire de blessés parmi eux.
Ce n'étais pas du matériel de bandits classique, rien a voir avec quelques armes artisanales, ou détournée. L'assaut se faisait avec du matériel militaire de première qualités.
Malheureusement, Bridges, en tentant de rejoindre le mur de bouclier s'étais fait transpercée la jambe, et alors que Stuart vint pour tenter de le protéger avec son bouclier, les flèches brisèrent les défenses des deux gardes isolés. Ils furent criblés de flèches mortelles, tombant des cieux comme le plus rude des châtiment divin. Les deux corps étalés au sol, n'eurent aucune chance d'en réchapper.

S'étais les Soldats de Premières Lignes Loyd Bridges et Jonathan Stuart, ce jour la, ils moururent cote a cote tel des frères, car aucun d'entres eux, n'aurait abandonné l'autre.

Les hurlements de rage et de douleurs, se mêlaient aux gerbes de sang et a la poussière. Les archers du Baron Melgryan firent leurs possible pour répondre de l'embuscade, mais les bandits eurent rapidement le dessus. Les soldats du Vicomte Kennigsberg confrontèrent avec talents les Centaures, mais un groupe d'archer bandits les avaient contournés par le flanc, et commençais a inverser le court de la Bataille. Les Gardes de la Baronne Nordraco, reculaient en formation défensive vers le village de Wynchona, ils firent a peine une dizaine de mètres avant d'être a nouveau cloué sur place par des volée de projectiles. Trois Avant-Garde Centaure arrivèrent a tout allure sur l'autre flanc pour s'en prendre a la noble, lancés a tout allure, lance en avant.
Ils n'étaient qu'as quelques dizaines de mètres, lorsque l'énorme masse a deux mains du Garde Lourd, Jarl Johanssen, vint a contre-sens, briser les os de deux Centaures d'un coup. Un bruit effroyable de craquement se fit entendre, le Garde Lourd étais lent, mais ses attaques étais implacable. Les balles et les flèches ricochaient contre l'épaisse armure de plates complète.
Le dernier Centaure fut déstabilisé par l'écrasement de ses deux confrères, puis une flèche siffla, Manny avait accourue pour se mettre en position de tir. Elle n'étais pas très bonne tireuse, mais elle réussie a avoir le Centaure a la patte avant, et alors qu'il perdais l'équilibre, la lance acérée du Capitaine Kenneth vint finir le travail, en transperçant le crane du Centaure.

Le Capitaine Kenneth hurla a ses hommes :
- "On se replie au village en formation défensive ! Aller !! aller !! Tenez bon !"
Manny se tenais en position de tir, entre le village et le groupe, faisant ce qu'elle pouvait pour couvrir la retraite. Jarl Johanssen couru plutôt vite pour un type en armure lourde, avec sa carrure impressionnante et son énorme masse qu'il faisait tournoyer, il dissuadais les centaures qui tentais de les contourner coté plaines. La Baronne avait dégainée son épée et son bouclier, tentant de maintenir un semblant de formation avec ses gardes, elle voulu laisser des sorts de protection mais le Capitaine Kenneth lui avait crier :
- "Non, Madame ! Vous allez attirez les tirs ennemis ! Pas de magie !"
Elle l'avait donc écouté, et reculais de façon bien moins adroite que ses hommes. Le Garde Jefferson, chargé de son sac a dos s'étais mis a couvert en fonçant vers Manny, il préparais une ceinture d'explosif pour couvrir leurs retraite et avais lancer quelques fumigènes pour couvrir la fuite du reste des troupes du Baron Melgryan et du Vicomte Kennigsberg.
Seulement, le Garde Christian, lui, étais resté vers les chariots transportant les armes de sièges. Il avait sortis des outils et s'affairais a quelques chose. Le Capitaine Kenneth lui gueulais depuis leurs positions défensive :
- "Bordel !! Christian !! Retraite !! Retraite !!"
Mais Christian restais encore vers les chariots en répondant :
- "J'arrive mon Capitaine !! J'ai presque fini !!"

Quelques gardes restant du Vicomte avaient rejoins la formation défensive, quelques archer du Baron étais également aux cotés de Manny et Jefferson pour couvrir la fuite des survivants. Il y avait une poignée de milicien qui s'étais également extirpés de l'Enfer. Christian étais plus proche des ennemis que de ses frères d'armes lorsqu'il finit et qu'il s'élança vers le groupe des survivants de l'embuscade. Malheureusement, une balle vint lui éclater le genoux, le stoppant net au sol. Puis, alors qu'il grimaçais de douleur au milieu du chaos, un centaure lui jeta sa lance, le transperçant de part en part. Le Garde Christian tenais la lance quelques instant, crachant une large volute de sang sur le sol, lorsque plusieurs déflagration en chaines retentis des chariots. Les explosions secouèrent Centaures et Bandits qui venaient d'arriver au niveau des chariots, tandis que le corps sans vie de Christian s’effondra, transpercé.

S'étais le Soldat du Génie Toinet Christian, ce jour la, il mourut en sabotant 5 chariots de ravitaillements, plein d'explosifs et d'arme de siège. Empêchant l'ennemis de s'en emparer après la bataille.

Le groupe de survivant étais presque aux village fortifié, les Séraphins sur place étais en position pour défendre le village, mais il n'avait pas les effectifs pour se risquer a sortir. Le Capitaine des Séraphins de Wynchona ordonna des tir de couverture, et entre-ouvrit les portes pour faire passer les survivants. Les miliciens rescapées entrèrent rapidement, la Baronne Nordraco et les soldats survivants se reculaient en formation, encore harcelés de tir et de tentative d'assaut.

C'est alors qu'elle le vit. Elle avait perdu son casque en se faisant désarçonner de sa monture, ses cheveux pleins de boue et de transpiration battais son propre visage sous les vents des Hautes-Terres. Un ultime groupe de Centaure tenta l'assaut, et aux milieu des quadrupèdes enragés, il étais la.. Le Khan Myrgoroth. Un Chef de Guerre Centaure d'une taille impressionnante, sa fourrure de Centaure âgé hirsute autour de ses épaules, son gigantesque bouclier tribal et une lance bonne a tuer deux ou trois Ettins d'un coup.
Il étais couvert par des Avant-Garde, tous ruaient a tout allure vers le groupe. Les archers Séraphins, Manny, ou les archer du Baron, aucun n'arrivèrent a les stopper a distance. Ils fessaient trembler le sol sous leurs sabots, c'est alors que dans une ultime tentative d'assaut, les avant-garde Centaures s'écartèrent brusquement, dévoilant le Khan qui avait armé son bras droit, armé de sa lance.
Il la visais elle. Comme disent les Centaures, les Chefs de Guerre doivent tomber les Chef de guerre. Il propulsa avec une puissance phénoménale sa lance vers la Baronne Nordraco, celle-ci vit le projectile lui foncer dessus, elle tenta de reculer..
Mais le tir étais trop précis, la lance évita les tentative de protection des soldats de la Dame et vint avec violence, lacérée la joue gauche de la noble, dans une filet de sang et une horrible grimace de celle ci.
La Noble dut son salut a sa botte qui s'étais prise contre un obstacle quelconque, la faisant chuter en arrière. Sans cette maladresse ultime, juste avant les portes fortifiée de Wynchona, elle se serai fait transpercée la tête par la lance. La Lance fini sa course contre les portes du village, et les Centaures dut changer de directions et s'enfuir pour éviter les projectiles des archers humains, ainsi que le Norn en armure lourde qui comptais bien les acceuillir de son énorme masse a ailettes.

La Baronne Mélina Nordraco, choquée, la joue lacérée, fut mise a l'abris par ses gardes survivants. Les portes du village de Wynchona se refermèrent, tandis que le Khan Myrgoroth faisait hurler son Cor de Guerre dans la Vallée. Le Khan Centaure fit plusieurs passages, non loin du village, traînant derrière lui les corps du Baron Melgryan, et du Vicomte Kennigsberg.
Les Séraphins de Wynchona réussirent alors a riposter un minimum des assauts Centaures et Bandits qui suivirent. Mais l'harcèlement du village, ne cessera plus jusqu'au lendemain..
Voir le profil de l'utilisateur
Narsis
Replayeur
avatar


Jeu 16 Fév - 22:58

- Chapitre I : La débâcle des Hautes-Terres -



- Troisième Partie -


Village fortifié de Wynchona - Route de l'Ouest

Les blessés se comptais par dizaines, gisant a droite a gauche dans les endroits a couvert du village. Les Séraphins et les Gardes survivants arpentaient toute la nuit les fortifications, qui se faisait encerclé par les groupes de Centaures, ou de bandits. La Baronne avait tenue a protéger la porte principale de sa magie, en dressant un bouclier, lorsque les bandits avaient tenté un assaut frontal. Il avais fallu que sa garde attende que sa magie s'épuise, avant qu'elle accepte qu'on soigne plus correctement sa balafre a la joue.
L'unique infirmière du village avais fini ses sutures, et se retirais, tandis que le Capitaine Kenneth et le Sergent Manny entrèrent dans la pièce. La noble remerciais l'infirmière.
- "Merci." fit t'elle avec simplicité a l'infirmière.
Le Capitaine Kenneth s'approchais d'un air grave.
- "Madame.. Il va falloir faire un choix. Wynchona ne tiendra pas bien longtemps face a un tel assaut.. Et toujours aucun renfort d'Arcalia en vue."
La Baronne parlais d'un ton neutre, très secouée, comme si son âme lui avait été arrachée.
- "Qui avons nous perdu Capitaine ?"
- "Elliot, Bridges, Stuart et Christian. Madame." fit t'il d'un ton sérieux.
La Baronne acquiesçais péniblement, grimaçant en regardant les lueurs des assaillants a travers la petite meurtrière de la pièce. Elle se saisie de sa dague, regardant toujours a moitié dehors.
- "Combien de survivants des autres Bannerets ? Combien de Séraphin a Wynchona ?"
Elle prit alors une longue mèche de ses cheveux ébène, et vint la couper a quelques centimètres de longueur, d'un geste souple. Laissant ensuite la mèche tomber prés d'une vasque.
- "Quatre soldat du Vicomte ont survécu, un dans un état grave. Sept archer du Baron ont réussi a s'en tirer, quatre sont moyennement blessé. Et la garnison de Wynchona compte dix Séraphins sous les ordres du Capitaine Marshall. Plus une poignée de miliciens, en tout, nous sommes a peine plus d'une trentaine." fit le Capitaine.
- "Les assaillants sont une bonne centaine pour l'instant. Sans compter d'éventuels renforts qui ne devraient pas tarder a arriver, du moins pour les Centaures." Ajouta Manny
La Baronne coupais d'autres mèches de ses long cheveux, l'une après l'autre. Elle ajouta de sa voix terriblement froide.
- "Beaucoup de civils ?"
- "Quelques dizaines. A peu prés autant que de soldats, je dirais." répondit Manny
- "Une confrontation me semble difficilement envisageable. Madame." ajouta le Capitaine
La Baronne finissais de couper les dernières mèches, avant de plonger sa tête dans l'eau de la vasque pour nettoyer ses cheveux et son visage. Sa suture fraîche a la joue, la fit grimacer de douleur, sans pour autant émettre de bruit. Elle ajouta d'une voix plus sûre d'elle.
- "Aucune confrontation, nous n'avons plus les moyens. Et des civils a évacuer, qui plus es. Nous ne pouvons rester a Wynchona a prier pour des renforts." elle fit une pause en regardant dehors, un instant. "Il me faut un casque.. J'ai perdu le mien quand mon mouflon a rué.." Puis elle se tourna vers le Capitaine et l'éclaireuse et ajouta après cette apartée "Nous attendrons les premières lueurs du jour, l'humidité du marais proche envahira les environs.. Et nous en profiterons pour évacuer entièrement le village et partir en direction d'Arcalia."
Le Capitaine et l'éclaireuse acquiescèrent et répondirent de concert :
- "A vos ordres."

La nuit fut longue, horriblement longue.. Les défenseurs tenaient le village de tout leurs efforts possible, malgré tout, des renforts ennemis commençaient a venir relayer les assaillants, et les bandits étais en train de redéployer leurs canon pour frapper le village. Les défenseurs avaient trouver un mur idéal pour s'enfuir sur les flancs du village sans ouvrir la porte principale, tout le monde s'équipa avec le strict minimum. Arcalia étais a une bonne grosse heure de marche, il ne fallait pas chaumer en route pour avoir une chance de profiter un maximum de la brume matinale.
Sitôt les premières lueurs du jours se firent apercevoir, sitôt l'épais brouillard venant des marais envahie la Vallée de la Route de l'Ouest. Les défenseurs humains sortirent alors par le flanc Ouest, ils rencontrèrent très vite des assaillants sur leurs échappatoire, mais les archer Loyaliste arrivèrent a les faire tomber, sans attirer l'attention de toutes les forces ennemis.
Gardes, Séraphins, Civils.. Tous étaient dans le même bateau a fuir a l'aveuglette vers l'Ouest. Les blessés se surpassaient pour avancer, bien qu'il y eut de nombreux traînard qui se firent rattraper par des patrouilles Centaures.
Une multitude de petites échauffourées eut lieu sur le chemin qui menais au Col d'Entre-Roc, menant a Arcalia, la plus grande cité fortifiée des Hinterlands, juchée sur le Plateau Séraphin. La Brume commençais a disparaître, dévoilant le village de Wynchona en flamme dans le lointain, derrière le groupe, ainsi que le Col, droit devant.

Il n'y avait aucun moyen de savoir ce qui allais attendre les fuyards en déroute. Le Col faisait un goulet d'étranglement et c'est qu'une fois sur place, qu'ils verraient si les Centaures, ou les Bandits, l'avais investis. Malheureusement pour les troupes en fuite, le Col étais gardé par un contingent Centaure. Les Forces étaient a peut prés équivalentes, mais de toute façon, les humains étaient désespérés. S'étais leurs seule et unique chance.
Poussés par ce désespoir, et par une haine viscérale, tous dégainèrent leurs lames, lances, fourches.. Et humains et Centaures s’entrechoquèrent avec violence. Seulement, rien n'est plus dangereux qu'un chien acculé. Et sans doute la soif de vengeance guida bien des lames humaines, rapidement, le groupe d'humains fit un massacre.
De la Baronne Nordraco, jusqu'au réfugiés de Wynchona terrorisé.. Tous firent couler le sang sans la moindre retenue, de la façon la plus brutale et froide, quasiment primitive.

Le Col fut enfin nettoyé de tout Centaures, enfin, le groupe allais pouvoir rejoindre Arcalia. Quelques Séraphins, et quelques villageois ne passèrent pas ce point. Mais les pertes n'étais rien comparer a celles de l'ennemis.
Peu après le Col, il fallait encore quitter la route pour se mettre a couvert de la végétation. La Baronne Nordraco, le Capitaine Kenneth et le Capitaine Séraphin Marshall montèrent sur un grand surplomb qui permettais de voir vers la Cité. A leurs droite, la Butte de Grise-Roche n'étais pas investie par les Centaures, l'endroit étais désert.
Mais lorsqu'ils arrivèrent tout trois en haut du surplomb..
La Ville d'Arcalia, Capitale des Hinterlands, étais totalement en proie aux flammes. Un énorme nuage sombre se dégageais de la Cité et l'ont pouvait entendre les cris de victoire hystériques des Bandits sur les murailles, ainsi que les sabots centaures qui battais les rues de la cité.

Mélina Nordraco tomba a genoux devant cette vision, comme si elle ne pouvait se retenir. Ce fut également la réaction de bien des civils, ou garde, qui venaient voir sur le haut surplomb, la ville embrasée par les flammes et la folie. La Baronne avait fait loger tout ses serviteurs a Arcalia, et la plupart des hommes et femmes autours d'elle, y avait leurs familles, leurs amis.
Le désespoir le plus total s'empara de tous, et tous avaient du mal a retenir des larmes et des sanglots. Les plus solides se contentaient de secouer la tête, en signe de dénie de cette horreur.

Le Capitaine Séraphin Marshall eut un énorme pincement au cœur, toutefois, il étais de la région et connaissais bien ses secrets. Il se tourna vers le groupe l'entourant et prit les choses en main.
- "Bien.. Les Hinterlands sont perdus. Mais il nous reste une ultime chance.."
Il désigna le gigantesque plateau qui séparais les Hinterlands, des Cascades Forestière.
- "Il y a une multitudes de galerie qui passe sous le Haut-Plateau.. C'est labyrinthique. Mais avec de la chance, on peut rejoindre les terres de chasse entre le Refuge de Saidra, et Fort Evennie."
Le Capitaine Kenneth analysa rapidement la situation.
- "Vous connaissez les galeries a emprunter, Capitaine Marshall ?"
Le Séraphin secouais la tête.
- "Je connais juste quelques entrée, non loin. Et je sais que des contrebandier ont l'habitude de passer par ce genre d'endroit. Après, beaucoup mène sur des cul-de-sac, beaucoup sont également habitée par des Wargs, des chauves-souris ou des araignées géantes. Beaucoup aussi, menace de s’effondrer a tout moment.."
La Baronne se relevais a ce discourt, comme si la moindre option de survie lui convenais.
- "Bien. Tentons le coup, ca reste notre meilleur chance.."
Elle regardais une dernière fois la Cité en flamme avant de tourner son regard vers l'ensemble des survivants présents, cherchant a montrer sa réassurance. Le Capitaine Kenneth lançais également des regards d'encouragements aux gens présents. Le Capitaine Séraphin désigna un renfoncement tout proche, facilement accessible en toute discrétion.
- "Bien, en avant. Il y a une galerie principale par la bas, ca augmentera nos chances de passer !"

Tout le groupe partis vers cet endroit, avec plus ou moins de courage dans les yeux. La plupart suivaient car s'étais la dernière option possible. Beaucoup pensais a leurs proches a Arcalia, se disant "Pourvu qu'ils ai eu le temps de s'enfuir.."
S'étais le cas de la Baronne Nordraco, qui fit mine de rien en aidant les réfugiés a pénétrer dans les réseaux de galeries, sous le Haut-Plateau.
Voir le profil de l'utilisateur
Narsis
Replayeur
avatar


Dim 19 Fév - 17:14

- Chapitre II : Le Baroud D'Honneur du Majordome -



Arcalia - Plateau Séraphin - Quelques heures plus tôt


L'énorme armée Centaures avais encerclée la ville depuis la nuit dernière, ils étaient des légions a pilonner et assiégés la Capitale des Hinterlands depuis des heures. La grande cité fortifiées avaient d'abord parfaitement tenue le siège, ce n'étais pas la première fois que les quadrupèdes se frottais a ses fortifications. Malheureusement, les Séraphins habitués a se confronter aux Centaures, n'avaient pas vu venir les embarcations remplie de fanatiques du Blanc-Manteau, qui arrivèrent par dizaines du Lac Arca. Les Traîtres avaient inondés les rues de la ville très rapidement, trop rapidement..
Les Fanatiques avaient saboté les fortifications de l'intérieur, grace a des groupes commando infiltrés. Puis les embarcations firent débarqués des centaines de guerrier du Blanc-Manteau dans les zones les moins défendues de la Cité. Les sabotages permirent aux Centaures d'entrer, la Porte Principale fut détruite par une énorme explosion, et la Muraille Est s’effondra aux premières lueurs du jour.

Les combats faisaient rage dans chaque recoins de la Ville, les séraphins réussirent par miracle, a faire évacuer quelques petite centaines de Civils par les réseaux de galerie secrets qui passaient sour le Haut-Plateau. Mais la plupart des Civils, comme le gros des Forces Loyaliste, étaient prit aux pièges dans cet assaut éclair que personne n'avait vu venir.

Au centre de la ville, se tenais la Grande Auberge, un gigantesque bâtiments qui alimentais et logeais la plupart des Civils et des Réfugiés des Hinterlands a Arcalia. Les portes avaient étés scellés a la hâte, tout les civils a l'intérieur étaient totalement prit au piège, encerclés de combats de guérilla urbaine autour de l'édifice.
S'étais le cas de la famille Stanton, fidèles serviteur de la Baronne Nordraco et de ses aïeuls depuis des temps immémoriaux. Dans les étages, aux milieux de dizaines d'autres civils apeurés, il y avais Anita Stanton, entourée de ses deux enfants, Christelle et Eric; de sa petite-fille, la fille de Christelle, Noah; et de son neveu, Léonard.
Le Frère d'Anita, Père de Léonard, Darius Stanton, étais quand a lui au Rez-de-chaussé. Il avais fermé et barricadé l'auberge, de la porte extérieure, et des portes donnant a la cave et aux étages, fermant les verrous, avant de dévisser les poignées des portes et de rajouter quelques meubles devant pour les dissimuler.

Anita, comme son frère, étais d'age mûr, elle avais la cinquante bien avancée. Christelle, Eric et Léonard, étaient de jeune adultes, ils avaient de 16 a 20 ans, et étais les futurs serviteurs de la Baronne. Quand a la jeune Noah, elle n'avait que 5 ans, Christelle avait eut cet enfant avec un Garde du Lion qu'elle ne revit jamais. Elle étais très jeune pour être maman, mais sa mère, l'aidais beaucoup.

Eric et son cousin Léonard avaient barricadés les fenêtres avec d'autres hommes présents. Ils savaient que s'étais relativement futile, les hordes de bandits et de Centaures sanguinaires encerclaient l'auberge. Ils n'avaient aucune chance de fuir, et bientôt, les portes de l'auberge céderaient les livrant a la barbarie.

Anita et Christelle étaient avec la jeune Noah. Dans les Salles d'eau de l'auberge, elles avaient trouvés un petit conduit, bien trop petit pour permettre a un adulte de passer, mais suffisant pour que la petite Noah ai une chance. Noah ne comprenais pas trop la gravité de la situation, ce qui arrangeais bien les adultes apeurés qui lui expliquais au mieux ce qu'elle devrait faire. Noah avais de long cheveux blond, et des yeux d'un bleu sombre. Anita et Christelle, après avoir dégagés l'ouverture du conduit, lui expliquais encore.
- "Tu a bien comprit Noah ?.. " lui disaient les deux femmes.
- "Oui.. Oui." répondais l'enfant. "Les méchants, y sont rouge et or. Les gentils, y sont blanc et or, ou bleu et or. Nous, on est du coté des blancs, ou des bleus.. Les Rouges ils sont vilains."
Les deux femmes acquiesçaient.
- "Si tu tombe sur les rouges, tu fait quoi ?"
- "Je cours le plus vite que je peut ! Et je me cache" répondais la petite fille.
- "Et si tu tombe sur les centaures ?"
- "Je me cache dans un trou, ou je grimpe sur quelques chose pour me cacher."
Christelle et Anita souriaient malgré les larmes qui nimbaient leurs yeux.
- "C'est très bien Noah. Tu va être très très forte." Fit Christelle en venant embrasser une dixième fois le front de sa fille. Anita fit de même avant d'ajouter.
- "Tu te rappelle ou tu doit aller ?"
L'enfant se laissais couvrir de baiser, sans trop comprendre cet élan d'affection venant de sa mère et de sa Grand-Mère. Elle répondais d'une voix simple.
- "Je cours vers la Haute-Ville ! Je cherche un Chef Séraphin. Et je le suis en écoutant et en étant sage."
Les deux femmes la prirent une ultime fois dans leurs bras, la serrant bien fort et l'embrassant de nouveau dans ses cheveux d'or.
- "C'est bien Noah. Je suis fière de toi." fit Christelle en la relâchant.
- "Mamie aussi est très fière de toi, surtout, n'oublie pas de courir vite. Comme le vent." fit Anita.
Les deux femmes firent passer la jeune enfant dans le petit conduit. L'encourageant a vite partir et tenter sa chance. Elles avaient les joues nimbées de larmes en lui faisant un ultime signe d'adieu.
Noah avançais a quatre pattes dans le conduit, elle n'avais pas trop comprit la gravité de la situation, ni le fait que s'étais la dernière fois qu'elle voyais sa Mère et sa Grand-Mère. Comme si ce n'étais qu'une grande partie de Cache-cache, qui n'allais pas durer, elle leurs fit un signe d'adieu sobre et dit.
- "A tout a l'heure !!"

Puis les petits souliers de Noah disparurent dans l'ombre du conduit. Laissant les deux femmes a une profonde terreur, qu'elles avaient jus qu’as lors réprimés. Anita et Christelle, rejoignirent Eric et Léonard, avec les autres civils terrorisés. Tout les quatre se mirent cote a cote, et se prirent dans les bras. Ils entendaient tambouriner a la porte d'en bas, les assaillants allaient rentrer d'une minutes a l'autre au rez-de-chaussée.

Les Bandits Blanc-Manteau étaient fou de rage et défonçant la porte. Ils avaient une lueur rougeâtre dans les yeux, et semblaient prit d'une furie totale. Ils auraient aimés mettre le feu ou détruire l'édifice, seulement leurs ordres étaient précis, ils devaient laisser l'édifice intact car dans les gigantesques caves sous l'auberge, se trouvais l’essentiel du stock de denrées d'Arcalia, plus des caves privée ou devaient se trouver d'éventuelles richesse de famille noble de la Cité.

Lorsque la porte de l'auberge vola enfin en morceau sous les coups de bélier, ils entrèrent vivement et furent surprit d'apercevoir le comité d’accueil. Ils s'attendaient a d'éventuels miliciens, quelques séraphins prêt a un ultime combat..
Mais au lieu de cela, il n'y avait qu'un vieil homme, un majordome a la tenue irréprochable qui rangeais sa montre a gousset dans son veston. L'homme se tenais droit, au milieu de la pièce, et lorsque la petite dizaine de guerrier du Blanc-Manteau entra, toutes armes dehors, il leurs dit d'un ton neutre :
- "Bonjour, Messieurs."

Le groupe étais un peu perdu dans son élan en voyant ca. Ils commencèrent a se regarder les uns les autres, perplexe. Et l'un d'eux regarda vers celui qui semblais les diriger.
- "Y'a qu'un plouc en costard.. C'est sérieux ?.. On fait quoi Boss ? On le crève ?"
Le Chef allais répondre positivement d'un signe de tête quand le majordome répondis.
- "Le.. "Plouc en costard".. S’appelle Darius Maximilien Stanton, Majordome Royal. Et vous pouvez faire ce qui vous plaira, je ne compte pas trembler l'ombre d'un instant devant de vulgaire barbare."
Le Chef du groupe de bandit leva alors la main pour arrêter ses hommes qui s'approchaient déjà du vieil homme. Puis il le regarda un instant avant de dire.
- "Majordome.. Royal ?" il semblais perplexe "Ca veut dire quoi ?.. T'es un larbin de la Reine ?"
Le Majordome acquiesçais.
- "Parfaitement." répondit t'il simplement
Un bandit s'approcha avec sa lame, s'exclamant.
- "Bas les couilles du vieillard, on le crève et on choppe la bouffe.."
La Majordome ne bougea pas d'un poil et regarda les bandits avec assurance.
- "Allez-y.. Après tout, je préfère mourir en sachant que votre.. "régicide" n'aboutira jamais.."
Le Chef des bandits stoppa son sous-fifre dans son élan, avant d'ajouter.
- "Tu crois qu'on arrivera pas a l'avoir ta Reine ?.. Le Grand-Confesseur a tout prévu pour l'assaut sur le Promontoire." il ricanais ensuite, les relents de pierre de sang nimbant ses yeux.
Le Majordome regardais le Chef des Fanatiques sans sourcilier.
- "Pour réaliser un "Régicide".. Encore faut t-il savoir ou se trouve le Régent.. " répondais t'il avec assurance.

L'assurance du serviteur fit douter le Chef Bandit, il faisait signe a ses hommes de ne pas attaquer. Puis il s'adressa a l'un d'eux.
- "Tobby.. Va chercher la Comtesse, elle saura si ce type est bien ce qu'il prétend."
Le Bandit hocha la tête et partis vivement a l'extérieur. Les Bandits tenais en joug la Majordome, qui n'avais qu'un torchon blanc au bras droit. Quelques minutes après, alors que des bandits avaient commencer a vouloir défoncer les autres portes de l'auberge, ils cessèrent lorsque la Comtesse Malrianna entra dans l'auberge. La Traîtresse avais les yeux brûlant d'encore plus de pierre de sang et elle s'exclama en entrant.
- "Il est ou ? C'est lui ?.." Elle dévisageais le Majordome grimaçant "Il ne me dit rien. Tuez-le !"
Une fois de plus, le Majordome l'interrompis.
- "Comtesse Malrianna.. Sa Majesté serai déçue de vous voir dans les rangs des traîtres."
La Comtesse leva sa main pour arrêter les Fanatiques qui allaient mettre un terme a la vie du Majordome.
- "Je ne me rappelle pas vous avoir vu au Palais.." fit t'elle en grimaçant
Le Majordome répondais d'un ton neutre.
- "Je suis un homme de l'ombre, et la discrétion est la principale qualité d'un bon Majordome. Moi, je me rappelle de vous, par contre. Vous buvez du Martini lors des événements mondains, mais vous ne prenez jamais d'Olive. Vous y êtes allergique. Je regrette d’ailleurs de ne pas en avoir sur moi en ce moment même.."

La Traîtresse étais stupéfaite et faisait signe a l'un des bandits.
- "Allez chercher la Grande Ensorceleuse ! Dite lui qu'on a trouvé un Serviteur Royal qui doit pouvoir nous aider a localiser Jennah !"
Les Bandits attrapèrent chacun un bras du Majordome, avec un peu de violence. Darius exagéra un peu leurs gestes en gémissant comme un vieillard affaiblis. La Comtesse interpella ses hommes.
- "Doucement ! Il nous faut ses informations.. Et l'Ensorceleuse aura besoin de lui vivant et en forme."

Les Bandits le tenais plus doucement. Très rapidement, la magie emplie la salle de lueurs rosée tandis qu'une mage apparue au milieu du groupe de Fanatiques. Elle étais grande, elle portais une robe qui semblais incrustée de milliers de petits fragments de pierre de sang. Elle portais un gigantesque masque de la même pierre, et parlais d'une voix semblant altérée par la magie.
Les Bandits, comme la Comtesse, s'inclinais devant cette forme vaguement féminine, vaguement humaine, qui apparue.
- "C'est lui ?.. Vous attester qu'il sert la Reine, Comtesse ?" fit l'ensorceleuse.
La Comtesse répondit avec humilité.
- "Oui, ô Grande Ensorceleuse.. C'est un serviteur royal. Il prétend savoir la position exacte de notre cible.."

Le Majordome avais un peu perdu son sang froid, cette mage étais terrifiante, et il étais moins impassible face a elle. Il s'exclama d'une voix qui sentais la peur :
- "Je ne vous direz jamais ou se trouve la Reine !! Traîtres !!"
Les deux bandits qui le tenais, le jetèrent au sol, aux pieds de l’envoûteuse. Celle-ci prit la parole de sa voix d'outre-tombe terrifiante.
- "Inutile de nous le dire.. Je peut savoir, tout ce que je désire, insecte."
Le vieil homme a genoux, grimaçais et tremblais de peur face a elle. C'est alors qu'elle tendis sa main vers lui, un flash de lumière mauve apparus dans les yeux de Darius Stanton, comme dans les yeux de l'Ensorceleuse. Le Majordome semblais grimacer d'une douleur mentale insoutenable, tandis qu'elle sondais son esprit de sa magie surpuissante.

L'Ensorceleuse chercha dans son esprit les informations sur leurs objectifs, concernant le Régicide. La Vision lui apparue alors..

"Elle vit une montre a gousset, dans la main du Majordome.
L'aiguille des secondes passais neuf heures..
Elle vit le Majordome attraper une lampe a huile, et se déplacer dans les caves, sous l'auberge.
L'aiguille des secondes passais dix heures..
Elle vit le Majordome placer la flamme de la lampe a huile sous un énorme globe de verrerie renforcés, au milieu de dizaines d'autres globes de verre.
L'aiguille des secondes passais onze heures..
Elle vit alors le liquide a l'intérieur des globes fulminer, passer d'une lueur verdâtre, a une lueur dorée intense. Du Feu Grégeois.. Le plus puissant explosif alchimique connu."


Elle comprit rapidement et sortis de sa vision en s'exclamant d'une voix faiblarde.
- "Non..."

Le Majordome sortais sa montre a gousset, une fois sa tête libérée par l'Ensorceleur.
L'aiguille des secondes arrivais en haut du cadrant..
Il regarda vers le ciel, d'un air apaisé et serein. Les bandits ne comprirent rien, regardant l'Ensorceleuse baisser la tête avec désespoir.

L'explosion fut si puissante, que l'édifice et toutes les ruelles alentours fut rasée sous un souffle surpuissant. En plein cœur d'Arcalia, l'énorme colonne de flamme dorée s'élevais vers le ciel. L'onde de choc créa un énorme cratère embrasé, tuant Centaures et bandits présents aux abords du centre ville, et plaquant au sol, tout le monde sur des centaines de mètres a la ronde.

Ainsi mourut les Stanton, ensemble dans la terreur, tel la famille soudées qu'ils étaient.
Eric, Christelle et Léonard, moururent trop jeune, comme bien des gens ce jour la.
Anita Stanton, ne servira plus Mélina Nordraco, plus qu'une servante, s'étais une Mère pour elle. La femme qui l'as élevée et aimée, jusqu’à ses derniers instants.
Darius Stanton, mourut comme il avait vécu, serviteur de deux générations des Nordraco, il partis en homme organisé et selon ses plans, a la seconde prés. Il priva les Blanc-Manteau de précieuses ressources, et de plusieurs de leurs leader. Et ce, avec une montre a gousset, une lampe a huile et quelques phrases assurées.


Les derniers Séraphins vivants et les derniers civils étaient en train d'emprunter le chemin de ronde qui menais a une galerie sous le Haut-Plateau. Des hauteurs de la Haute-Ville, la spectacle étais terrifiant. Le Capitaine Séraphins regardais son Lieutenant et lui dit avant d'entrer dans les galerie :
- "Faite de même. Déclenchez les explosifs, Arcalia est officiellement perdue."
S'en suivis alors une successions de détonations dans les différents entrepôts de la Ville, les Haratiens ne laissèrent pas grand choses a leurs assaillants, si ce n'est des cendres fumantes.

Avec les derniers survivants, une petite fille blonde voyais les flammes et la destruction l'entourant, réalisant que ce n'étais peut-être pas, qu'une partie de Cache-Cache. Elle avait toute la poussière de cette destruction dans ses cheveux d'or. Elle n'étais pas la première dans ce cas, 17 ans plus tôt, une autre jeune fille étais sortie des cendres des Hinterlands.
Une fille qui appelais Mélina, et le destin, joueur, faisait que cette même fille, devenue femme, regardais la scène d'un surplomb, a quelques kilomètres de la.



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





 

In Gods We Trust : Fille de la poussière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kurapika:Gars ou fille
» Mahori Panda de poussière (Terre/air) [Edit du 23/04/08]
» [Wanted] Midway War Gods HD...
» Pandawa de poussière cercle 123
» La + belle fille (PW)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum