AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Compte Rendu Généralisé Maguuma Empirium

AuteurMessage
Y a Des Marqueurs
La Main Droite Replay
avatar

Age : 23
Localisation : Avec DSK

Ven 10 Avr - 1:11

Compte Rendu Généraux du Maguuma Empirium

" Ecrit de la guerre "

Note : Ici vous pouvez faire des compte rendu de votre expérience event ou usuelle du camps en temps de guerre. Ce que vit votre perso, mais en plus descriptif. Ces comptes rendus seront la mémoire de la Guerre par Replay.


Voir le profil de l'utilisateur
Zyuzky
La Main Gauche Replay
avatar

Age : 19
Localisation : Bretagne

Jeu 11 Juin - 22:22

"Je suis Daherys Vaillant de la grand chasse et nul n'a pu voir ce que j'ai vu..."


"Aujourd'hui le monde pense que je suis un fou égoïste. Le révolutionnaire,le tyran, le martyr, le sage... On m'a donné bien des noms. J'ai sentit l'ombre de l'ouest dans le rêve. La chaleur. La fin des temps... J'ai vu ces oiseaux de métal tomber et se briser les ailes contre les branches animées..."


"... les sylvaris ne feront et ne pourront faire partit de cette guerre. Notre détermination est sans fin mais notre cœur, lui, n'en fait cas ça tête si proche de son créateur... J'ai vu les créatures au-delà du désert de l'ouest. Au-delà des racines qui nous barrent la route. Nos frères fous. Nos faux frères."


"Je suis Daherys et cette guerre sera ma dernière guerre."
Voir le profil de l'utilisateur
Y a Des Marqueurs
La Main Droite Replay
avatar

Age : 23
Localisation : Avec DSK

Dim 14 Juin - 1:45

[ZONE BANDIT]
"Par Yadenax 3000"


- Chronique de Max/Mister Acid -

Texte.1 "Meet Max":
 

Texte 2. Who Am I ?:
 

- Chroniques du "Gouffre" -

COMING SOON

.
Voir le profil de l'utilisateur
Y a Des Marqueurs
La Main Droite Replay
avatar

Age : 23
Localisation : Avec DSK

Mer 29 Juil - 21:37

[MEMOIRE DE JONAS ARKER]
"Toujours par Yadenax 3000"


-Discours du Capitaine Jonas Arker (Nomination)]

"J'arrive, entre deux lattes, pas de discours, je n'étais pas au courant. Je suis ému. Capitaine de la XIIIième, les "Chanceux" comme on les appellent, se n'est pas rien.
Je devrais surement remercier mes parents et toute ma famille, mais remercier ne sert à rien. Remercier c'est devoir à quelqu'un qui ignore sa valeur. Hors, vous savez la votre.

Alors, j'aimerai parler à vous tous, avant-garde, mes frères, mes soeurs.

Depuis toujours, il est l'ombre, grandissante sur les landes, sur les mers. Certains pleurent, espèrent, d'autre se battent. Pourquoi est ce que l'on se bat ?
Car nous avons gouté le miel, la chaleur et toute ces choses qui importent à l'ame. Nous avons vu les rosées du matin et les fraiches soirées.
Beaucoup aspirent à l'héroisme, alors qu'etre un héro est simple, c'est d'aimer ce monde, ces choses qui nous font battre le coeur. Etre grand est d'aimer assez pour l'etre.
On ne parle pas d'amante ou de famille mais juste de se gout pour respirer, rire et même pour la tristesse. Un héro ne meurt pas, car il est immortelement vivant. La mort est une anecdote, car si une ame meurt pour vivre alors elle aura tout accomplit en vivant jusqu'au dernier sang.
Mais l'ombre avance. Le peur grandit, mais la peur n'est pas exister, elle est une attente infinie, une langueur amère.
Mais il est un mur.
Un mur qui n'a rien à envier à la pierre et aux hauteurs. Il n'est pas immense, c'est un mur de coeur battant et de sang bouillonnant. Celui ci marche, il est rempart contre cette langueur, contre cette crainte, ce râle dans les esprits qui n'ont pas la force pour se battre. Il n'est aucune honte à ne pouvoir lutter, car l’héroïsme n'est pas dans les muscles, ni dans la grandeur d'esprit mais dans cette volonté inconditionnelle pour vivre. Car il est un mur, lui, armé, brisant la tempête qui martèle leur armure; cassant la mer déchaînée et les vagues intenses, les vents brûlants. Et ils continueront à marcher.

L'oeil dans la nuit et le froid. Les Veilleurs dans le Val et la chaleur. Il est un regard qui protége ceux qui n'ont pas les armes pour le faire.
Ils sont les derniers visage vu par l'ennemis. Ils sont vivants, fait d'émotion et de sentiment, et pour celà affronte sans crainte. Aucune peur ne peut briser se qui est nourri de ses choses qui les poussent à marché. Nous vivons, nos coeurs battent, nous sommes plus puissant car nous pensons, respirons sans ordre. Nos pas ne détruisent pas ils construisent.
Il est un mur, un mur nimbé d'ame et d'espoir.

NOUS SOMMES SE REMPART ! NOUS SOMMES L'AVANT GARDE !

Et je suis fier de pouvoir marcher avec vous..."

Voir le profil de l'utilisateur
Lilly Doll
La Diplaymate
avatar

Age : 24
Localisation : Quartier de Salma, Promontoire

Jeu 30 Juil - 23:31

Lettre de Violine Monroe. Retrouvée dans sa tente dans ses thèses et près de son diplôme d'historienne.





« A mes chères petites sœurs,

Quand vous lirez ces lignes, le temps aura fait son œuvre pour moi. Je ne sais pas de quelle manière je serai partie, ni dans quel état. Mais je sais au moins une chose. Je serai partie avec la fierté de vous avoir eu avec moi, jusqu’à mon dernier souffle.
Je ne suis pas très expressive à l’écrit. Je dois tenir ça de papa. Aussi je serai brève.

Ne me pleurez surtout pas. Malgré les souvenirs, malgré les disputes. Souvenez-vous seulement des moments partagés ensemble, dans notre tente, en train de parler des rêves tordues de Bertille, du jargon de Lys et de mes relations sentimentales. Continuez d’avancer comme si une corde vous propulsait à l’avant. Quand vous vous sentirez à bout de souffle, posez-vous, regardez autour de vous, et profitez de l’instant. Allez voir des hommes, jouez avec leur beau petits culs comme j’aimais le faire ou créez des histoires. Comme Lys sait si bien conter les choses, malgré sa pensée abrupte parfois. Mais j’ai confiance. Bertille corrigera les fausses notes. Elle a toujours su arrondir les angles.
Gardez-vous l’une pour l’autre et avancez ensemble. Vous avez toujours été invincible ensemble. Bien plus que moi en tout cas.

Quant à moi je ne demanderai qu’une chose. Brulez mon corps et répandez les cendres là où je suis morte, près de ma terre adorée qui m’a portée jusqu’au bout.
Mes études, mes livres, mes titres, je vous donne tout. Faites-en ce que bon vous semble. Créez-vous un collier en papier avec mes théories à la con ou bien donnez tout. Qu’importe au fond si j’ai marqué ma trace au Prieuré ou non. A partir du moment où j’aurais pu marquer votre cœur par mon affection, alors j’aurais réussi à rentrer dans l’histoire. Et pas n’importe laquelle.

L’histoire de mes deux sœurs.
Car au fond, vous avez été ma plus belle histoire les filles. Vous avez été ma plus belle aventure et mes plus belles emmerdes. Rien que pour avoir vécu ça avec vous, je serai prête à reculer pour tout recommencer.  
Alors bordel, vivez aussi. Si vous souriez, je sourirais assise avec mon petit Grenth une bonne pipe à la bouche. Faites-moi rêver les filles. Ecrivez-moi de nouvelles histoires.

Je t’aime Lys. Je t’aime Bertille.
Retenez-le… je vous aime mes sœurs adorées.

Votre sœur,
Violine. »


"On oublie souvent qui on est. Mais, on oublie rarement qui on a été..."" ~ Lilly Doll.
"Noble, connard, paysan, voleur. Au fond qu'importe le rang. On se retrouvera tous dans le même trou!" ~ Maud Mirage
"Le vent de lève..." "...Il faut tenter de vivre. " ~ Lys et Bertille Monroe
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





 

Compte Rendu Généralisé Maguuma Empirium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Compte rendu 1ère Campagne Aronis
» Compte rendu de bataille apocalypse montpellier à 21 000 pts
» Champs de bataille compte rendu de partie
» Compte-rendu premiere partie test
» compte rendu du 1er GN de Role en LUUUUUB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum