AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Les Six Dieux

AuteurMessage
Invité
Invité



Mar 25 Nov - 22:35


Dwayna




Et quand le monde retentit du fracas des épées et que le feu tomba du ciel, Dwayna, déesse de la vie et de l'air, entendit les supplications des faibles.
Et quand les grondements des conflits persistèrent, Doric, son prêtre, vint se prosterner à Ses pieds.
Alors seulement elle regarda les terres dévastées par les guerres et les chairs meurtries des habitants et les larmes coulèrent sur Son auguste visage. Elle posa Ses douces mains sur l'homme prostré à ses pieds et prononça ces mots, à son intention et à celle de ses suivants : "Abaissez vos armes et, ce que j'ai fait pour vous, faites-le pour vos frères. Protégez les faibles. Apportez réconfort et refuge à ceux qui en ont besoin. Soyez l'onguent sur les plaies du monde et de ses habitants."
"Car je suis votre déesse et je bénirai tous ceux qui suivront ces préceptes."

— Ecrits de Dwayna : 115 AvE

__________________

Dwayna est la déesse des soins, de l'air et de la vie. Elle est souvent représentée par une femme jeune, grande et svelt soulevée du sol grâce à d'immenses ailes. Elle est également le chef des Six Dieux et ses écrits sont les plus anciens des Six. Ses adorateurs les plus fervents sont souvent des guérisseurs qui aident aussi bien les riches que les pauvres.

C'est elle qui demanda au sculpteur Malchor de créer les statues des dieux pour que les humains puissent les voir sans en être aveuglés. Par amour de Dwayna, Malchor accepta et -bien qu'il put terminer son travail- devint aveugle après avoir achevé la statue de Dwayna. Par la suite, il se suicida de chagrin quand les Dieux se retirèrent du monde.

D'après des parchemins Orriens, Dwayna fut la première des Six à arriver en Tyrie et ouvrit la voie aux Humains vers ce monde, espérant en faire un paradis pour ses habitants. Les plus grands érudits et prêtres de Tyrie savent qu'elle est également la mère de Grenth, le dieu de la Mort - elle était aussi parfois représentée pleurant de peine ou de deuil.

Avant le Cataclysme, les Orriens vénéraient Dwayna dans la Cathédrale des Zéphyrs.


__________________

Enseignements et Bénédictions de Dwayna à l'usage de ses prêtres

"Dwayna est la déesse de l'air, de la lumière et de la vie elle-même. Sa bénédiction anéantit les entraves qui nous limitent physiquement afin que vous puissions nous mouvoir dans sa lumière."

"Dwayna accorde sa bénédiction à ceux qui suivent ses enseingments. Pouvez-vous prétendre honnêtement que c'est votre cas ?"

Au fidèle :
"Dwayna a été témoin de votre dévotion et vous accorde sa bénédiction."

À un guérisseur :
"Dwayna vous a observé quand vous aidiez son peuple. Que sa bénédiction soit sur vous."

À un guerrier :
"Dwayna a vu avec quelle détermination vous avez pris les armes pour protéger vos semblables. Elle vous accorde sa bénédiction."
Invité
Invité



Mar 25 Nov - 22:55


Melandru




Et il advint qu'une tribu d'Humains sans dieu parcoure la contrée. Partout où ils s'arrêtaient, ils semaient désolation et chaos, détruisant toute vie.

La tribu se mettait alors de nouveau en route, à la recherche d'un nouveau lieu à dévaster. Un jour, un mur de broussailles acérées apparut devant eux et leur bloqua le passage.

Alors, Ewan, le chef de la tribu parla : "Vous connaissez nos lois. Quiconque fait oeuvre de cette magie en cette tribu doit périr."

Mais nul ne se dénonça. De la terre surgit alors un arbre gigantesque. De ses branches jaillit un torse de femme. "Je suis Melandru, mère de la terre et de la nature. Vous serez désormais liés à cette terre. Quand elle souffrira, vous souffrirez aussi."

Ainsi furent Ses paroles. Des membres de chaque humain sortirent alors des branches et leur sang se transforma en sève. C'est ainsi qu'Ewan et sa tribu furent transformés et devinrent gardiens de la nature.

— Ecrits de Melandru : 46 AvE

__________________

Melandru est la déesse de la nature, de la terre et de la croissance. Selon certaines légendes charrs, c'est elle qui a créé la Tyrie et les légendes humaines parlent d'elle comme de la troisième des Six Dieux à être arrivée en Tyrie. Elle est la plus ancienne et la plus sage des Six Dieux et -avec Dwayna- elle tenta d'établir la paix entre les différentes races de Tyrie.

Elle est souvent représentée comme ayant un torse de femme humaine et le bas du corps fait de bois. Les statues de Melandru sont réputées pour guérir et donner de l'eau à ceux qui ont la faveur des dieux.

Avant le Cataclysme, les Orriens vénéraient Dwayna dans la Cathédrale de la Verdance.

Les Quaggans vénèrent une déesse connue sous le nom de Mellaggan. Ils pensent que leur déesse a été tuée par les Kraits. Les érudits humains pensent que Mellaggan est une interprétation de Melandru, en raison des similarités entre les deux déesses et parce que les Quaggans utilisent une statue sous-marine de Melandru comme idole.

Selon certains, les Quaggans ne seraient pas d'accord avec cette interprétation mais seraient trop polis pour réfuter publiquement l'argument des humains.


__________________

Enseignements et Bénédictions de Melandru à l'usage de ses prêtres

"Melandru est la déesse de la nature et de la terre. C'est sous ses branches que viennent s'abriter les voyageurs et les aventuriers fatigués."

"Melandru respectent ceux qui choisissent la voie de l'équilibre. Ceux qui vivent "avec la nature" et pas "de la nature". Elle nous enseigne que destruction et protection sont des nécessités et que chacune vient en son temps. Vivez-vous selons ses enseignements ?"

Au fidèle :
"À la bénédiction que la nature vous a accordée, Melandru vient ajouter la sienne."

À qui entame un projet ou un voyage :
"Melandru accorde ses faveurs à ceux qui cherchent à prendre un nouveau départ, comme la graine du vieil arbre est porteuse de promesses."

À un protecteur :
"Melandru aime ceux dont la force et la résolution inébranlables lui rappellent les montagnes créées par Mère Nature. Que sa bénédiction vous donne la force de faire face aux difficultés."


Dernière édition par Cyrin le Mar 25 Nov - 23:20, édité 1 fois
Invité
Invité



Mar 25 Nov - 23:17


Balthazar




La bataille faisait rage depuis des semaines. Ceux qui avaient pris les armes commençaient à peiner et leur courage fléchissait.

Alors, Balthazar, dieu de la guerre et du feu, apparut aux soldats. Son immense épée brillait d'une lueur qui aveuglait tous ceux qui la regardaient. Ses mots résonnèrent avec la force du tonnerre, faisant trembler le sol :
Brandissez vos armes. J'attends de mes soldats qu'ils soient implacables, forts et courageux. Ceux qui n'hésitent ni ne trébuchent seront récompensés. Ils y gagneront gloire et respect. Leurs exploits seront vénérés dans les éons à venir.

Alors, des centaines de milliers de flammes éclatantes jaillirent de son épée pour envelopper les guerriers. C'était le feu lumineux du courage et les hommes suivirent leur dieu au combat sans crainte ni hésitation. c'est ainsi que l'ennemi fut vaincu..

— Ecrits de Balthazar : 48 AvE

__________________

Balthazar est le dieu de la guerre, du feu et du défi. Il fut le second des Six à arriver en Tyrie, depuis les Brumes, portant la tête tranchée de son père avec lui et accompagné de ses deux molosses, Temar et Tegon. Ce fut Balthazar qui enjoignit les Humain à déclarer la guerre aux autres races et à revendiquer la Tyrie pour eux-mêmes, pensant que les autres races tomberaient facilement.
Bien que beaucoup acclament ce dieu et lui demandent courage et victoire dans la bataille, quelques individus le déclarent violent, allant jusqu'à le déclarer comme le "Dieu Meurtrier". Son demi-frère, Menzies, mena une guerre contre le royaume de Balthazar, la Fissure du Malheur. L'issue de cette guerre -si elle est terminée- est inconnue.

Il est souvent associé à l'honneur et à la vaillance, aux chiens et aux loups. Ses statues le représentent souvent avec un espadon et des chiens à ses pieds. Avant le soulèvement d'Orr et la destruction des Iles, il était tout particulièrement adoré par l'Ordre Zaishen. Aujourd'hui, ce sont surtout les soldats et les guerriers qui le vénèrent.

Avant le Cataclysme, les Orriens vénéraient Dwayna dans la Cathédrale de la Glorieuse Victoire.

Les Grawls vénèrent également Balthazar sous le nom de Badazar.


__________________

Enseignements et Bénédictions de Balthazar à l'usage de ses prêtres

"Balthazar est le dieu du feu, de la guerre, de la conquête et de la victoire. Ceux qui profitent de ses faveurs se voient conférer une vivacité et une agilité de champion."

"Balthazar nous enseigne à attiser la flamme du combat dans notre coeur et dans celui des autres. À faire preuve d'audace dans toutes nos initiatives. Suivez-vous les enseignements de Balthazar ?"

Au fidèle :
"Balthazar accorde sa bénédiction à ceux et celles dont la quête de victoire est l'unique objectif."

Au meneur d'hommes :
"Vos mots ont su raviver la flamme de Balthazar dans le coeur de vos pairs. Il vous accorde sa bénédiction."

Au soldat :
"Balthazar reconnaît en vous un authentique guerrier. Puisse sa main vous aider à abattre vos ennemis."
Invité
Invité



Lun 29 Déc - 23:03


Lyssa




Et il advint qu'une étrangère arriva au village de Wren pour demander hospitalité et emploi. Bien que jeune, son corps était tordu et usé, sa peau dévorée par les maladies.

- Tu portes la marque de la maladie sur toi, déclara le citoyen Gallrick. Quitte ce lieu avant d'infecter notre peuple.

- J'ai perdu famille et foyer, pleura la femme désespérée. N'avez-vous donc aucun coeur ?

Mais chaque habitant se détourna d'elle.
Alors, de la foule sortit une jeune fille, Sara. Elle regarda la femme avec pitié.

- Si tu as besoin d'assistance, je te l'apporterai, dit Sara.

La femme abandonna alors ses habits de malade et se révéla dans sa splendeur comme la déesse Lyssa.
Les gens de Wren tombèrent à genoux et supplièrent Lyssa de leur accorder son pardon. Prenant la main de Sara, Lyssa déclara : Beaucoup ont des yeux, mais peu ont vu. Entre tous, vous seule avez perçu la beauté par delà l'illusion. Et vous seule recevrez la bénédiction de mes cadeaux.

— Ecrits de Lyssa : 45 AvE

__________________

Lyssa, ou Lyss, est la déesse à double facette de la beauté, de l'eau et de l'illusion. Elle a été grandement célébrée à Vabbi avant la deuxième ascension au pouvoir de Palawa Joko, ayant un festival entier qui lui était dédié : le Festival de Lyss.  

Elle est généralement représentée par deux jumelles entrelacées. Habituellement cependant, elles parlent comme une seule entité et bien que leurs noms séparés soient connus, leur origine demeurent inconnue.
Elle est également considérée par la plupart comme l'idéal de toute beauté et beaucoup de jeunes hommes ont regardé ses statues pour être séduit. Elle est liée au chaos, à l'énergie élémentaire indéfinie. C'est également elle qui, alors que les autres dieux bâtissaient une nouvelle terre pour les humains, a séché les larmes de son peuple et est demeurée vivant parmi eux jusqu'à la fin de la construction d'Arah. On dit que lorsqu'elle dût se séparer de ses amis et fidèles, ses larmes tombèrent comme la pluie sur Orr.

Les Orriens considéraient Lyssa comme deux déesses distinctes : Lys et Ilya. Ce n'est qu'après la mort d'Abaddon, en 1075 AE que Lyssa reçut la gouverne de l'élément aquatique.

À Orr, elle était vénérée dans la Cathédrale de la Lueur Éternelle.

__________________

Enseignements et Bénédictions de Melandru à l'usage de ses prêtres

"Lyssa est la déesse des illusions, de la dualité et de la beauté. Son sourire vous accordera une illusion de bonheur si parfait qu'il en devient réel."

"Lyssa nous apprend à embrasser la dualité intérieure que nous dissimulons derrière nos masques et à en tirer enseignement. Dites-lui quelles vérités vous avez sur trouver au fond de vous-même."

À un conteur ou magicien :
"Vous avez su tisser vos vérités dans l'étoffe de vos illusion et Lyssa en a été témoin. Elle vous accorde sa bénédiction."

À l'orateur (politicien, avocat, …)  :
"Vous avez fait de votre esprit une arme et Lyssa vous sourit. Puisse sa grâce continuer d'animer votre langue et la rendre d'argent."

Au chercheur :
"Bien, votre ardeur vous a ouvert nombre de portes sur les doubles sens de la réalité. Puisse Lyssa vous accorder sa bénédiction."
Invité
Invité



Mar 30 Déc - 0:13


Grenth




Alors advint Desmina, amère et bannie par son peuple. Dans toute sa mière, elle maudit les dieux qui avaient abandonné tous ceux qui, comme elle, ne vivaient que par ambition et étaient en quête de pouvoir.

Elle s'écria :

- Où est le dieu qui mérite ma dévotion sans fin ? Où est le dieu qui me donnera ma vengeance contre ceux qui me moquent ?

Des profondeurs de la terre, un grondement se fit entendre. En un terrible fracas, le sol s'ouvrit puis blanchit de gel et de glace pour laisser sortir les serviteurs squelettiques et déliquescents de Grenth.
Puis le dieu apparut et, étendant ses bras décharnés, il accueillit la femme en Son sein.

- Je suis ton dieu. Va où je vais, viens quand je t'appelle, et les légions décomposées des morts seront à toi.

Prêtant allégeance sur sa vie et au-delà, Desmina devint la première prêtresse de ce dieu.


— Ecrits de Grenth: 48 AvE 

__________________

Grenth est le dieu des ténèbres, de la glace et de la mort. Bien que son corps semble être celui d'un homme, il porte le crâne d'une bête déchue. Il est souvent représenté avec des serviteurs rampant à ses pieds, et ses disciples sont parfois fanatiques. De nombreux nécromants le vénèrent parce que c'est une figure de la Mort.

Grenth préconise de s'affranchir des illusions et des «pièges dorés de la sainteté», et encourage la perception du monde tel qu'il est réellement. Cela correspond à son rôle de juge pour les âmes des morts, et l'oppose peut-être à Lyssa, déesse de l'illusion. Il conseille également de ne pas craindre ceux qui s'arrogent un titre ou une ascendance divine, ses disciples ont donc aussi pour mission de renverser les fausses divinités.

Pour les Orriens, il était le dieu de la Mort et du Jugement, la figure de proue des hommes qui suivent un code d'honneur et une éthique stricts. On l'appelait le « Prince de la Glace et du Chagrin ».  

Seul un très petit nombre d'érudits savent qu'au commencement, Grenth était un demi-dieu : fils de Dwayna et d'un sculpteur mortel, le premier des Dieux effectivement né en Tyrie. Grenth est devenu un dieu en renversant le précédent dieu de la mort, Dhuum, à Orr et en le scellant derrière les portes enchantées du Hall du Jugement avec l'aide des Sept Faucheurs. Grenth a ensuite détruit la tour de Dhuum dans l'Outre-Monde, créant ainsi les plans du Chaos. Il a pris place parmi les dieux en présence de sa mère, à l'endroit même où son père s'était donné la mort. En tant que dieu, on lui a attribué la tâche de juger les mort en plus du règne sur les ténèbres, la glace, la mort, la vengeance et la destruction.

Avant le Cataclysme, les Orriens vénéraient Grenth dans la Cathédrale du Silence.

__________________

Enseignements et Bénédictions de Grenth à l'usage de ses prêtres

"Grenth est le dieu de la mort, de la glace et de l'équilibre. Qu'il puisse aider votre esprit et vous permettre de considérer votre voie d'un œil neuf"

"Grenth nous apprend à chercher l'équilibre en toute chose. Pour chaque chose qui débute, quelque chose finit. Pour chaque chose obtenue, un sacrifice à consentir. Suivez-vous les préceptes de Grenth ?"

Au meneur d'hommes :
"Grenth a entendu plus d'un beau parleur, mais la conviction de votre âme a forcé son respect. Il vous accorde sa bénédiction"

Au protecteur :
"Grenth ne récompense de ses faveurs que les personnes dotées d'un esprit solide et d'un tempérament posé. Il vous accorde sa bénédiction."

Au fidèle :
"Grenth apprécie ceux qui comprennent que chaque chose vient en son temps et que la mort n'est qu'une partie naturelle d'un cycle. Puisse sa pensée vous guider à chaque étape de votre vie."
Invité
Invité



Mar 30 Déc - 0:52


Kormir




Et c'est ainsi que la  Maréchale des Lanciers Kormir, héroïne de tout Elona, fut attirée dans le noir d'encre qui enveloppait le Dieu des Secrets. Bien que la vue lui ait été retirée, son corps brisé et son esprit durement éprouvé, sa détermination restait entière.

Elle fut ensuite rejointe dans le Royaume du Tourment par de courageux alliés et de grands héros, qui luttèrent à ses côtés pour repousser le Crépuscule. Ensemble ils affrontèrent la peur, l'angoisse et la folie jusqu'à contempler le visage d'un dieu emprisonné : celui qui avait défié les Cinq et qui fut vaincu, celui qui menaçait de briser les chaînes que les autres dieux lui avaient imposées, celui qui cherchait à faire s'abattre le crépuscule sur le monde. Le dieu noir, Abaddon.

La bataille qui opposa Kormir et ses alliés au dieu noir fut titanesque. Par sa puissance, leur courage combiné et la bénédiction des cinq vrais dieux, Abaddon fut enfin terrassé.

Mais le pouvoir d'un dieu ne peut être détruit et Kormir fit un choix que seul un mortel pouvait faire : elle accepta la charge de Déesse de la Vérité, ainsi que son pouvoir, ses responsabilités, ses souverainetés et ses devoirs.

Les mortels élevèrent ainsi un des leurs au rang des dieux de la création.

— Ecrits de Kormir: 1075 ApE 

__________________

Kormir est la déesse de l'ordre, de l'esprit et de la vérité. Elle est le plus récent des Six Dieux, après avoir acquis sont pouvoir il y a 250 ans lors de la défaite du dieu déchu Abaddon.

Dans sa vie mortelle, Kormir a été le chef de l'Ordre des Lanciers du Soleil, une organisation maintenant révolue, dont le but était de protéger Elona. Pendant son mandat, elle a supervisé la liberation de Palawa Joko, recruté des Lanciers à Cantha, dans les Îles Antagonistes et en Tyrie de manière générale et a conduit Istan dans la guerre contre Kourna. C'est pendant cette guerre qu'elle a été capturée à Gandara, où La Faim – un des démons d'Abaddon – l'a rendue aveugle.

Après s'être aventurés dans le Royaume du Tourment et avoir battu les généraux du dieu déchu, les Lanciers du Soleil se sont tournés vers les dieux pour qu'ils les aident pour le dernier combat. Ceux-ci ne répondirent qu'en apportant un présent étrange à Kormir. Ils parvinrent malgré tout à vaincre Abaddon. Seulement, même après le combat, le pouvoir du dieu déchu menaçait de devenir hors de contrôle et d'apporter le Crépuscule malgré tout.

Kormir a alors compris quelle était l'utilité réelle du présent des dieux. Elle l'employa pour absorber la puissance d'Abaddon, devenant une déesse... mais à l'opposé de son adversaire, le dieu des secrets, Kormir a choisi d'incarner la vérité et la connaissance ouvertes à tous.

Elle siège à présent dans l'ancien royaume d'Abaddon – le Royaume du Tourment. La nature même de cet endroit reste inconnue car même s'il n'est plus sous l'influence du dieu déchu depuis des siècles, on s'y réfère toujours comme à une dimension infernale.

Étant un ajout relativement récent au panthéon humain, on ne trouve aucune mention de Kormir dans de nombreux ouvrages antiques... excepté dans ceux qui ont été révisés après son ascension., ainsi que dans les écrits ultérieurs à celle-ci.

__________________

Enseignements et Bénédictions de Kormir à l'usage de ses prêtres

"Kormir est la déesse de la vérité et de la connaissance. Sa bénédiction révélera la réelle vivacité qui sommeille en vous."

"Kormir nous enseigne à chercher la vérité au milieu des mensonges et de faire en sorte que tous profitent de cette connaissance. Suivez-vous cette voie ?"

Au fidèle :
"Kormir vous a vu faire preuve de sagesse pour passer une épreuve. Elle vous accorde sa bénédiction."

Au patriarche :
"Être sage et « agir sagement » sont des qualités distinctes, mais vous vous prévalez des deux. Kormir est satisfaite de vous."

Au soldat :
"Votre connaissance de l'ennemi et la manière dont vous l'avez exploitée n'ont pas échappé à Kormir. Que sa protection soit sur vous."
Contenu sponsorisé





 

Les Six Dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le défi des Dieux - Ewan
» Le Défi des Dieux - HE ratm
» Les fils élus des dieux
» [GdC] Défi des Dieux - Liste vs O&G
» [Jeux] TETRIS, ce joueur est un dieux !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum